C’est une réalité, désormais nous vivons plus longtemps, et dans de meilleures conditions. Afin de sensibiliser le plus grand nombre sur le respect des droits de cette population, l’ONU a décrété que le 1er octobre 2017 aura lieu la Journée Internationale des Personnes Âgées. Lors de ce temps fort, il sera question de mettre en oeuvre les recommandations du Plan d’Action sur le Vieillissement adopté par l’ONU en 2002 et de permettre à nos aînés de rester indépendants, dignes et de pouvoir s’épanouir au quotidien, car nous serons tous confrontés un jour ou l’autre à la situation d’être un senior. Ce qui amène à nous interroger :

À partir de quel âge devient-on un senior ?

Tout dépend de quel point vue on se place.

Le secteur de la santé considère que c’est à partir de 70 ans, en se basant sur la statistique suivante : les premiers accidents sérieux se produisent en moyenne à 73 ans.

L’État et les pouvoirs publics considèrent que c’est à partir de 65 ans (60 ans si la personne est inapte au travail), qui est l’âge seuil pour accéder aux prestations sociales vieillesse telles que l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées, l’Aide Ménagère à Domicile ou l’Aide Sociale à l’Hébergement.

Mais pour les professionnels du marketing, le seuil est bien plus bas, puisque les comportements de consommations changent significativement à partir de 50 ans.

Les grands événements à partir de 50 ans

Pour nous aider dans notre réflexion, l’Institut Français des Seniors nous informe sur les âges moyens des grands événements qui marquent la vie d’une personne à partir du demi-siècle :

  • 53 ans : le dernier enfant quitte le domicile parental
  • 55 ans : la naissance du premier petit-enfant
  • 59 ans : le premier héritage est touché
  • 62 ans : l’entrée en retraite
  • 63 ans : plus aucun des deux parents n’est en vie
  • 73 ans : le premier accident sérieux de santé survient
  • 82 ans : l’entrée en maison de retraite

L’âge ressenti est-il important ?

Une étude édifiante, l’étude SIMM, réalisée chaque année par Kantar Media, mesure l’écart entre l’âge réel et l’âge ressenti des personnes interrogées, car c’est cet âge subjectif qui est déterminant pour nos comportements de consommation.

Il apparaît que, si cet écart est peu significatif avant 35 ans, il se creuse ensuite de plus en plus jusqu’à atteindre 19 ans pour la tranche 65-79 ans ! L’âge, c’est dans la tête, et il semble que ce dicton soit validé par une étude de l’University College de Londres ! En effet, les chercheurs confirment que les seniors qui se sentent plus jeunes que leur âge réel ont une espérance de vie plus longue…

Alors profitons de cette journée pour renforcer notre bienveillance et notre respect à l’égard de nos aînés, car nous serons un jour des aînés à notre tour, mais que cela ne nous empêche pas de rester jeunes à l’intérieur !