La dépendance est une réalité qui s’abat de façon progressive sur la population. Avec le vieillissement de la population, sa dépendance accroît de façon exponentielle. Les personnes âgées ont besoin d’être aidées quotidiennement ou de façon plus ponctuelle.

La demande en emploi de type auxiliaire de vie, femme de ménage, aide ménagèresoignant, accompagnant est en pleine expansion.

 

La prise en charge

En 20 ans, le nombre de personnes âgées risque d’être multiplié par 2.5. Face à ce vieillissement croissant de la population française, la création d’un cinquième risque et donc d’une cinquième branche a été évoqué en fin d’année 2018 par le gouvernement.

Cela consiste à prendre en considération le risque de dépendance qui est lié à l’avancée dans l’âge ainsi qu’à la perte d’autonomie. En effet, le nombre d’années vécues de façon « dépendante » rattrape le nombre d’années vécues en toute indépendance.

 

Les objectifs du cinquième risque

Destinées aux personnes atteintes d‘une déficience physique, mentale, psychique, une compensation personnalisée pour l’autonomie leur permettrait, grâce aux services d’aide à domicile, de réaliser ce qu’il n’est plus possible de réaliser seul.

Cette compensation ne concernerait pas uniquement les personnes âgées mais serait un droit universel peu importe l’âge de la personne et les motifs de sa perte d’autonomie.

En d’autres termes, le 5ème risque à pour vocation de permettre aux personnes dépendantes d’être maintenues à leur domicile tout en bénéficiant du confort et de l’aide à domicile nécessaires. Il s’agit d’une véritable reconnaissance des problématiques de dépendance et de maintien à domicile. 

Au-delà de l’aide prodiguée en tant que telle, la création de cette 5ème branche spécifique aux problématiques de la dépendance permettrait également, à terme, de bénéficier d’une véritable prise en charge homogène à l’échelle nationale et non plus départementale : un tarif unique pour une vraie équité sur tout le territoire. En effet, à l’heure d’aujourd’hui, une personne dépendante dans le département du nord bénéficie d’un remboursement plus conséquent (21 euros de l’heure) qu’une personne dépendante dans les Pyrénées Orientales (16,30 euros de l’heure). 

Dépendances et Aides possibles

Pour pallier aux dépendances générées par l’avancée dans l’âge, un handicap temporaire ou permanent, Domicil + vous propose une aide personnalisée à domicile en fonction de vos besoins.

Le cinquième risque n’étant pas encore en vigueur, il existe néanmoins d’autres alternatives pour bénéficier d’une aide adéquate à vos besoins.

Toutes les aides sont disponibles ici. Elles sont disponibles pour tout public, les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

Pour bénéficier de notre aide à domicile pour tous : prenez contact avec nous directement via le site ou en contactant votre agence dédiée au sein de votre département.